Comment stériliser le matériel médical

Les instruments utilisés présentent un risque de contamination et, à ce titre, vous devez les nettoyer et les traiter minutieusement avant de pouvoir les réutiliser. PMD Conseils vous propose un récapitulatif des étapes de nettoyage et de stérilisation d’un dispositif médical réutilisable tel que les instruments pour suture, pour pansement, les sondes…

 

Les étapes de pré-désinfection des instruments médicaux

1. Pré-désinfection et nettoyage

Cette étape n’est pas nécessaire si les dispositifs médicaux sont nettoyés sans délai après utilisation. Dans les autres cas, la pré-désinfection permet d’éviter le séchage des souillures sur le matériel et limiter la contamination microbienne pour protéger le personnel et son environnement. Après avoir vérifié que vos instruments fonctionnent bien (les forceps sont alignés, les poignées fixes, les articulations bougent librement…), mettez-les aussitôt après leur utilisation dans un bain de produit détergent désinfectant sans aldéhyde (pinces et ciseaux ouverts).

2. Premier rinçage

Le premier rinçage permet d’éliminer le produit pré-désinfectant et les salissures. Rincer abondamment par trempage et/ou à l’eau du robinet.

3. Nettoyage

Le nettoyage a pour utilité d’éliminer les salissures pour un DM visuellement propre. Une fois démonté si nécessaire, nettoyer le matériel dans un nouveau bain de détergent, pouvant être le même que celui utilisé pour la pré-désinfection, à l’aide d’une brosse non abrasive. Un bac à ultrasons peut être utilisé pour les matériels fins, creux, fragiles ou complexes.

4. Rinçage

Le rinçage peut être effectué par immersion dans un bac ou un évier avant d’être passé sous l’eau courante.

5. Séchage

Après rinçage, le DM est séché avant utilisation (s’il s’agit d’un DM non critique) ou avant la stérilisation ou désinfection de haut niveau ou niveau intermédiaire pour les autres DM. Le séchage permet de ne pas diluer le produit désinfectant, éviter la multiplication microbienne et optimiser l’efficacité de la stérilisation. Il s’effectue via un support propre absorbant non tissé.

6. Vérification du dispositif médical

Après stérilisation, vérifier :

  • La propreté à l’œil nu
  • La vétusté
  • L’absence de point de corrosion
  • L’absence de fissures
  • L’état de fonctionnement

7. Stérilisation

Il existe différentes méthodes de stérilisation (chaleur sèche, oxyde d’éthylène, gaz plasma…) mais la stérilisation par la vapeur d’eau sous pression ou chaleur humide reste le procédé de référence pour les dispositifs médicaux réutilisables. L’appareil de stérilisation doit remplir les conditions suivantes :

  • Disposer d’un système d’élimination de l’air (type pompe)
  • Etre doté d’un cycle avec un plateau thermique de 134°C pendant 18 min
  • Etre capable d’enregistrer les paramètres pour la traçabilité (température, pression, durée)

 

Les différentes étapes d’une stérilisation à la vapeur d’eau

1. Conditionnement des dispositifs médicaux

Les DM doivent être conditionnés dans des emballages spécifiques : boîtes avec filtre ou valves, sachets à souder ou papier crêpé.

2. Préparation de la charge

• Indicateur de passage : sous forme de ruban adhésif ou d’encre auto-virante sur les conditionnements papiers, il permet de vérifier par un changement de couleur qu’un dispositif médical a subi une stérilisation, sans en garantir la qualité.

• Indicateur physico-chimique classe 6 ISO 11 140-1 : sous forme de bandelette, il change de couleur si les paramètres de stérilisation sont atteints (température, durée, saturation de la vapeur d’eau) dans la chambre du stérilisateur à l’endroit où il est positionné.

3. Chargement du stérilisateur

• Les sachets ne doivent pas être tassés les uns contre les autres pour laisser passer la vapeur (laisser le libre passage d’une main).

• Déposer les sachets sur la tranche (face papier contre face plastique) tous orientés dans le même sens afin d’éviter la rétention d’eau en fin de cycle.

• Les objets creux, les flacons doivent être orientés avec l’ouverture vers le bas afin d’éviter une rétention d’eau.

4. Lancement du stérilisateur

Sélectionner le cycle voulu : textile ou dispositifs médicaux supportant 134°C pendant 18 minutes. En l’absence d’acte à risque ATNC, pour les objets ne supportant pas 134°C, un cycle de 125°C pendant 20 minutes ou 121°C pendant 30 minutes, peut être envisagé

5. Déchargement du stérilisateur

− A la fin du cycle, attendre le refroidissement partiel pendant environ 15 minutes avant de sortir la charge du stérilisateur avec des gants de protection thermique, sinon sortir la charge et attendre le temps nécessaire (environ 15 minutes) avant de la manipuler.

− Vérifier l’état de chaque conditionnement qui ne doit être ni endommagé ni humide.

− Vérifier le diagramme de stérilisation ou le ticket d’enregistrement et le comparer aux diagrammes ou aux tickets de référence obtenus lors de la validation.

− Vérifier le changement de couleur correct des indicateurs de passage et des indicateurs physicochimiques.

− Étiqueter chaque unité (date de stérilisation, numéro d’ordre du cycle et date de péremption).

6. Validation et contrôle du stérilisateur

La validation doit être effectuée à la réception du stérilisateur puis répétée régulièrement à intervalles définis pour vérifier l’efficacité de la stérilisation (norme NF EN 554).

Au début de chaque journée d’utilisation, effectuer un essai de pénétration de la vapeur de type essai de Bowie-Dick (norme NF EN 554).

Source :

Infections liées aux soins réalisés en dehors des établissements de santé, guide de prévention, janvier 2006 

Popularité de l’article : 8 420 vues

Note de l’article : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 4,75 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires